Mitsuru Tateishi
Mamadou Cissé
Hideki YOSHIKAWA « Yeux, yeux, nez, bouche » 2005 Argile 28 x 20 x 20 cm
A.C.M. Technique mixte 1990:93 58 x 54 X19 cm
VON BRUENCHENHEIN Eugène Tirage argentine coloré à l’anilline, 1940, 18,5 x 23,5 cm
GRIMES KEN Acrylique sur panneau 76 x 56 cm
LESAGE Augustin Huile sur toile 29 x 38 cm
ZINELLI Carlo
KOCZY Rosemarie Pastels sur papier 46 x 39 cm
CHOMO, Roger Chomeaux Stylo bille, gouache et marqueur sur papier 24 x 67 cm
Découvrir tous les artistes

L’art brut : sensibilité et adrénaline 

Après un parcours de collectionneur entamé au début des années 1970 avec la Figuration narrative, Jean-Pierre Ritsch-Fisch a fondé en 1996 sa galerie, spécialisée dans l’Art brut et l’Outsider art. En 1989, Jean-Pierre Ritsch-Fisch découvre, dans la donation Daniel Cordier au Musée national d’art moderne, les oeuvres de Michel Nedjar et décide de le rencontrer et de collectionner l’art brut.

La galerie participe depuis 1999 aux grandes foires internationales et conseille depuis de nombreux collectionneurs français et étrangers. La collection idéale ou parfaite n’existe pas. Et c’est tant mieux! Une collection, c’est une rencontre avec un ensemble d’œuvres et donc d’artistes, avec lesquels notre sensibilité est en phase. Cependant, il faut bien commencer et les premiers achats peuvent être importants voire déterminants pour le futur de votre collection. Dans une démarche de collection et lors de l’acquisition d’une œuvre, on peut ressentir de grandes poussées d’adrénaline. Mais aussi des regrets. Car tout collectionneur ou amateur pourrait avoir une deuxième collection avec tout ce qu’il laisse passer.

Une collection, ça se mérite

La galerie Ritsch-Fisch tend à distinguer deux types de collections, suivant bien entendu les dispositions financières de chacun. Concernant l’art contemporain comme l’art brut, et plus spécifiquement ce dernier, il est possible de commencer un bel ensemble sans se ruiner. Une collection, ça se mérite. Sachez que c’est toujours quelque part un sacrifice et que l’on achète toujours au dessus de ses moyens. Alors, pour constituer votre collection d’art brut, la galerie Jean-Pierre Ritsch-Fisch vous recommande de ne pas vous arrêter aux dix ou vingt artistes dont on parle, mais de chercher un ensemble de tous ceux, petits et grands, qui ont fait et participé à l’histoire de l’art brut.

Deux collections types. La première, pour commencer, la seconde, pour enrichir l’ensemble. Ne parlons pas spéculation, parlons sensation. Parlons plaisir. Bien sûr, tout est subjectif. D’accord, pas d’accord. Pourquoi lui et pas tel autre ? Un choix est une volonté, voici la mienne.

Mais surtout n’oubliez pas : ayez du plaisir avec vos œuvres !

Jean-Pierre Ritsch-Fisch